Ma lignée cognatique

Comme plusieurs généablogueurs (par exemple Benoît Petit ou Frédéric Pontoizeau), je n’ai pas résisté au plaisir de remonter mon ascendance par les femmes, autrement dit ma lignée cognatique. J’ai aimé cette succession de noms de famille bien marqués dans leur territoire (essentiellement le département de la Loire). J’ai aimé réfléchir à leurs destinées, le nombre de leurs grossesses, leurs veuvages précoces, elles qui sont malheureusement souvent transparentes dans nos recherches généalogiques.

Sur cette lignée cognatique, je remonte jusqu’à la 11e génération (sosa n°2047), vers une certaine Élisabeth VIALIN qui a vécu au début du XVIIIe siècle dans le Puy-de-Dôme. Son mari, Pierre BISCARAT est originaire de la Lozère (Le Buisson).

G11
VIALIN Élisabeth
|
G10
BISCARAT Marie
° 1710 Pignols (63)
✝ 1784 Sury-le-Comtal (42)
|
G9
VIRICELLES Antoinette
° 1742 Sury-le-Comtal (42)
✝ 1813 Sury-le-Comtal (42)
|
G8
CHENEVIER Marie
° 1775 Sury-le-Comtal (42)
✝ 1827 L’Hôpital-le-Grand (42)
|
G7
TISSOT Antoinette
° 1808 L’Hôpital-le-Grand (42)
✝ 1879 Chalain-le-Comtal (42)
|
G6
PEYRON Louise
° 1827 Chalain-le-Comtal (42)
✝ 1892 Valeille (42)
|
G5
PÉRONNET Antoinette
° 1851 Valeille (42)
✝ après 1895 ?
|
G4
MINJARD Antonine
° 1882 Saint-Cyr-les-Vignes (42)
✝ 1952 Givors (69)
|
G3
PUPIER Marie Péroline
° 1909 Givors (69)
✝ 1993 Givors (69)
|
G2
ma mère
|
G1
moi

J’en ai profité pour réaliser une petite carte, illustrant la migration progressive d’Ouest en Est de ces familles, depuis la région de Clermont-Ferrand vers la banlieue lyonnaise.

Itinéraire de ma lignée cognatique, de 1710 à 1993, carte réalisée avec “Google My Maps”

Itinéraire de ma lignée cognatique, de 1710 à 1993, carte réalisée avec “Google My Maps”

Voici une représentation cartographique qui me plaît beaucoup ! Celle-ci a été faite à la main, mais pour une étude exhaustive, vous trouverez sur ce site une méthode pour identifier l’ensemble des migrations de ses ancêtres.

À bientôt !

Publicités

5 réflexions sur “Ma lignée cognatique

  1. J’ai également commencé ce travail pour un challenge A a Z mais je suis tombée sur une épine ! Il faudrait que je me repenche sur ma lignée de femmes.

    Bonne idée en tous cas la représentation géographique.

    J'aime

  2. Je partage cette tendresse particulière pour ces femmes qui nous ont faits, et qui nous apparaissent bien souvent comme subissant les événements de leur vie. J’ajoute que ce sont en réalité les seules de nos ancêtres dont nous puissions être à peu près sûrs de descendre biologiquement !
    Bravo pour cet article-hommage.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s