Des bords du Cher jusqu’à Mayence, en passant par Salonique

Voici l’histoire de Georges Félix GUÉNIN (1881-1948), un poilu qui aura vu du pays. Il est le sosa n°16 de mes enfants, autrement dit leur arrière-arrière-grand-père, côté paternel cette fois.

Carte d'identité de Georges Guénin (archives familiales)

Carte d’identité de Georges Guénin (archives familiales)

Il est né le 25 février 1881 à Mennetou-sur-Cher, dans le Loir-et-Cher (41), à “l’Auberge de l’Étoile”.

Carte postale ancienne, Mennetou-sur-Cher (Loir-et-Cher), Pont du Canal et Porte de Ville. (source : AD41)

Carte postale ancienne, Mennetou-sur-Cher (Loir-et-Cher), Pont du Canal et Porte de Ville. (source : AD41)

Il est le deuxième d’une fratrie de trois garçons, l’un né en 1878, Auguste Alfred, l’autre en 1887, Maxime Adolphe.

Ses parents, Honoré Auguste GUÉNIN et Adolphine Rose RÉGENT sont propriétaires cultivateurs à Thénioux; (18), village situé dans un autre département mais distant de Mennetou-sur-Cher d’à peine 5 km, en amont de la rivière.

Carte générale de la France. 010, [Bourges]. N°10. 48e (Cassini), 1761 (source : Gallica)

Carte générale de la France. 010, [Bourges]. N°10. 48e (Cassini), 1761 (source : Gallica)

Lire la suite

La guerre inexpiable

Louis Xavier Émile LAHAYE

Au détour d’une recherche dans la presse régionale du début du siècle, je suis tombée sur un article évoquant le destin, tragique parmi tant d’autres, d’une famille du Nord-Est de la France pendant la Grande Guerre. Le texte m’a ému au point que j’ai cessé ma recherche en cours pour tenter d’en apprendre plus.

Article paru dans “Le Stéphanois”, le 15 novembre 1914, page 3 (source)

Lire la suite

Enquête sur un soldat inconnu

Étienne Marius Alban MALÉCOT, Mort pour la France

Comme je l’ai déjà évoqué, je participe au challenge “1 Jour 1 Poilu” (#1J1P sur Twitter). Ce défi consiste à indexer quotidiennement un poilu Mort pour la France sur le site Mémoire des Hommes.

Chaque indexeur est libre de choisir son “angle d’attaque” : les poilus de son arbre, de son village, d’un certain régiment, portant un certain patronyme, etc. Personnellement, j’essaie de me concentrer sur les Morts pour la France de la subdivision de Montbrison (Loire), région d’où est originaire un grand nombre de mes ancêtres. Parfois, je m’autorise à papillonner et prends un soldat au hasard, puisque l’essentiel de toutes manières est de parvenir collectivement à TOUS les indexer…

Or, comme le souligne Jean-Michel Gilot dans son interview à la revue d’Histoire contemporaine En Envor, “transcrire n’est pas toujours seulement transcrire”. Au delà de l’aspect mémoriel, cela permet aussi, à nous autres généalogistes, de sortir un peu de notre zone de confort, de nous intéresser à d’autres aires géographiques, d’autres corps d’armées, d’autres milieux sociaux.

C’est dans ce contexte que mon chemin a croisé celui d’Étienne MALÉCOT, Mort pour la France le 23 septembre 1918. Pourquoi ai-je choisi de rendre hommage à celui-ci plutôt qu’à un autre ? Presque rien finalement. Le lieu de son décès (un hôpital militaire allemand) avait simplement aiguisé ma curiosité.

J’ai alors décidé de réaliser une enquête la plus approfondie possible sur ce soldat choisi (presque) totalement au hasard. Tenter l’exploration d’un maximum de pistes, au travers des ressources numérisées uniquement, afin de dresser une esquisse, sinon un portrait, de ce soldat. En somme, et avec une grande humilité, m’inspirer de l’expérience de l’historien Alain Corbin dans son ouvrage “Le monde retrouvé de Louis-François Pinagot – Sur les traces d’un inconnu (1798-1876)”.

Fiche de Mort pour la France

Fiche “Mort pour la France” d’Étienne MALÉCOT sur le site Mémoire des Hommes (source)

Fiche “Mort pour la France” d’Étienne MALÉCOT sur le site Mémoire des Hommes (source)

Lire la suite

Tutoriel : cartographier les soldats indexés sur Mémoire des Hommes

Je participe, à mon modeste niveau, à l’indexation collaborative des poilus Morts Pour La France sur le site Mémoire des Hommes. Je vous propose aujourd’hui un tutoriel rapide permettant de cartographier les lieux de décès des poilus indexés.

Carte Google My Maps géolocalisant les lieux de décès des poilus indexés dans mon fichier.  Les pictos les plus clairs représentent les classes de mobilisation les plus anciennes.

Carte Google My Maps géolocalisant les lieux de décès des poilus indexés dans mon fichier.
Les pictos les plus clairs représentent les classes de mobilisation les plus anciennes.

Lire la suite

Soldat PUPIER : 7 années sous les drapeaux, et après ?

Les commémorations du Centenaire de la Première Guerre Mondiale nous imposent à tous un devoir de mémoire. Le devoir de ne pas oublier les 1,3 million de Morts pour la France, ainsi que les 639 fusillés pour « désobéissance militaire ». Mais je souhaiterais également que l’on ait une pensée pour tous ceux qui en sont revenus, blessés (4 millions), ou pas, mais en aucun cas indemnes.

Ainsi, je voulais aujourd’hui retracer le parcours d’un poilu à priori “lambda”, ayant participé à la Grande Guerre du premier au dernier jour, en étant revenu à priori sain et sauf… en bref, un soldat méritant également qu’on honore sa mémoire.

Un groupe de soldats du 12e BCA, présentant leur fanion, avec l'inscription "OUBLIER JAMAIS" (source)

Un groupe de soldats du 12e BCA, présentant leur fanion, avec l’inscription « OUBLIER JAMAIS » (source)

Lire la suite